Municipalité

Citoyens

Loisirs et tourismes

Où souhaitez-vous
partager cette page?

Inscrivez-vous dès maintenant au portail d’alertes citoyennes

S'inscrire

Un peu d'histoire

La paroisse de Saint-Esprit fut érigée sur une partie de la seigneurie de Repentigny que l'on nommait alors seigneurie de L'Assomption.

Sieur Roch de St-Ours, propriétaire de la seigneurie de L'Assomption, verra celle-ci jouer un rôle important d'absorption des colons venant des vieilles seigneuries des régions de Québec et de Montréal. Dans un court laps de temps, cette seigneurie devint extrêmement populaire.


  • 1750 À 1808
    La colonisation
    Pointer

    Vers 1790, des colons venant des paroisses de L'Ange-Gardien, de la Côte-de-Beaupré, de Beauport et de Saint-Sulpice, vinrent s'établir sur des terres dans une concession toute nouvelle longeant une rivière particulièrement sinueuse, et portant le nom de rivière Saint-Esprit.

    L'érection canonique se fit en 1831, et l'érection civile fut réalisée en 1835. Le noyau villageois s'est consolidé sous la forme d'un petit bourg d'inspiration française.

    Saint-Esprit se situe au centre d'une étendue de plaines. Le sol se compose, en bonne partie, de terre glaiseuse, mais à certains endroits, on y trouve une forte concentration de calcaire. À cause de ces plaines, le relief de Saint-Esprit se veut monotone, mais la rivière qui sillonne la paroisse d'une limite à l'autre vient ajouter une note agréable au paysage.

    De 1831 à 1838, la paroisse apparaissait sous trois appellations différentes dans les registres épiscopaux : St-Ours du Saint-Esprit, Saint-Esprit ou bien encore, St-Ours du Grand Saint-Esprit. L'évêque de Montréal a dû clarifier la situation, et dans sa lettre datée du 3 juin 1838, il informait les paroissiens que leur paroisse s'appellerait désormais Saint-Esprit.




  • 1808 À 1915
    Des bâtisseurs
    Pointer

    La municipalité est caractérisée par la présence d'un type d'habitations peu commun dans l'est du Canada : la maison bloc, que l'on retrouve en Estrie et dans la région de Lanaudière à Saint-Esprit, consiste à relier entre eux les différents bâtiments de la ferme avec la résidence. Cette disposition en enfilade des bâtiments et des dépendances était pratique courante en Europe de l'Ouest, et se retrouve principalement dans la section rurale de la municipalité.

  • 1915 À 2019
    L'époque moderne
    Pointer

    Il faut signaler l'importance que l'exploitation des érablières. À la saison des sucres, elles sont un attrait touristique très puissant, qui apporte à Saint-Esprit des retombées économiques importantes.

    Des producteurs maraîchers et de produits de l'érable vendent leurs produits tout au long de la route 125, créant ainsi une ambiance particulièrement vivante. Durant la période estivale, les villégiateurs s'y arrêtent en grand nombre.

    Il y a également la compagnie Les Viandes Ultra Meat inc., où ils font l'abattage et la découpe des porcs, et qui emploie un peu plus de 300 personnes. À ses débuts, en 1967, cela s'appelait l'Abattoir des Laurentides; celui-ci a changé de nom pour Excel Ham, pour finalement devenir Les Viandes Ultra Meats inc.

    Les citoyens ont accès à plusieurs espaces récréatifs, à une bibliothèque et à une salle communautaire. Un théâtre d'été à vocation régionale attire aussi de nombreux citadins, de même qu'un marché aux puces, ouvert les samedis et dimanches, et ce, dès la fin avril jusqu'à la fin octobre. La Sûreté du Québec a un poste situé près du CLSC-CHSLD et dessert les municipalités de Montcalm, à part Sainte-Julienne, Saint-Lin-Laurentides et Saint-Calixte.

    Enfin, le CLSC-CHSLD Montcalm est le seul établissement public de santé et de services sociaux de la MRC de Montcalm. Il possède 5 installations réparties sur le territoire de la MRC de Montcalm, soit :

    • Le Foyer Saint-Jacques à Saint-Jacques (lieu du siège social de l'établissement)
    • Le Foyer Saint-Liguori à Saint-Liguori
    • Le Centre Saint-Antoine de Padoue à Saint-Lin-Laurentides
    • Le CLSC Montcalm à Saint-Esprit
    • Le Centre de Jour » Mieux Vivre « à Sainte-Julienne

    L'établissement exploite deux missions : la mission 1ère ligne (Centre local de services communautaires) et la mission hébergement (CHSLD ~ Centre d'hébergement et de soins de longue durée). Pour cette dernière, il exploite 217 lits d'hébergement. Il ne compte pas moins de 350 employés, et exploite un budget annuel de 14 $ millions pour desservir les 40 367 habitants de la MRC de Montcalm.

    Il est sous la responsabilité d'un conseil d'administration formé de divers représentants de la population et de membres du personnel, élus pour un mandat de 3 ans. Les services de la mission CLSC traitent des problématiques de la santé physique et mentale, de l'enfance jusqu'à la fin de la vie et ce, en passant par la vie scolaire et le maintien à domicile. Le CLSC offre donc des services de santé courants, une clinique de vaccination pour les enfants d'âge préscolaire, des services psychosociaux courants, des services de maintien à domicile et des services d'accueil, d'information et de référence.

    Quant à la mission CHSLD, soit l'hébergement, elle procure un milieu de vie substitut aux personnes qui ne sont plus en mesure de vivre dans leur communauté. De plus, l'établissement travaille en étroite collaboration avec les partenaires du milieu, dont les groupes communautaires, les municipalités, les autres établissements et la commission scolaire.

  • Hier à aujourd'hui
    Chronologie des évènements historiques
    Pointer

    La petite histoire de la paroisse de Saint-Esprit 

    • 1790 — Des colons s'établissent sur les terres concédées par le seigneur Rock de Saint-Ours.

    • 1795 — Construction d'une petite église par les colons.

    • 1808 — 3 janvier — Ouverture des registres paroissiaux permettant l'enregistrement des baptêmes, des mariages et des sépultures des colons.

    • 1818 — 26 novembre — Arrivée du curé Périnault, premier prêtre résidant à Saint-Esprit.

    • 1835 — 16 décembre — Annexion du rang de la Côte-Saint-Louis à la paroisse de Saint-Esprit. Auparavant, ce rang appartenait à la paroisse de Saint-Roch-de-l'Achigan.

    • 1835 — 16 décembre — Signature de l'Acte de l'érection civile de la paroisse permettant l'élection d'un maire et de ses conseillers.

    • 1849 — 1er au 10 août — Une épidémie de choléra frappe la paroisse et douze (12) personnes en meurent.

    • 1895 — Construction du couvent des Soeurs Sainte-Anne qui servira à l'éducation des filles.

    • 1901 — Ouverture d'une école pour les garçons au centre du village.

    • 1902 — Achèvement de la deuxième église de Saint-Esprit. La première église était devenue trop petite pour la population qui ne cessait de s'accroître.

    • 1931 — 9 mai — Un incendie détruit complètement la magnifique église de Saint-Esprit, décrite comme le joyau du diocèse de Joliette.

    • 1933 — Été — Une troisième église reçoit enfin les paroissiens de Saint-Esprit.

    • 1936 — Ouverture de la Caisse populaire Saint-Esprit.

    • 1953 — L'école Dominique-Savio est construite pour répondre à l'accroissement démographique.

    • 1956 — Inauguration de l'école Thérèse-Martin.

    • 1958 — Célébration du 150e anniversaire de Saint-Esprit.

    • 1980 — Ouverture de l'Office municipal d'habitation de Saint-Esprit.

    • 1980 — Mars — L'AFEAS soumet à la municipalité Saint-Esprit son projet d'implanter une bibliothèque municipale.

    • 1985 — Ouverture officielle du CLSC de la MRC de Montcalm.

    • 1991 — Construction de la nouvelle bibliothèque municipale au nom de « Bibliothèque Alice-Parizeau ».

    • 2001 — Inauguration du gymnase à l'école Dominique-Savio.

    • 2008 — Célébration du 200e anniversaire de Saint-Esprit.

    • 2010 — Création du service de sécurité des incendies de la MRC Montcalm, regroupant Saint-Alexis Village et Paroisse, Saint-Esprit et Saint-Roch-de-l'Achigan.

    • 2011 — Construction du chalet au Parc des Érables

    • 2012 — Construction du Coeur du Village

    • 2012 — Ouverture des jeux aquatique - Parc Benny

    • 2012 — Reconstruction du terrain de pétanque - Parc des Érables

    • 2013 ­­­— Ajout d'un module pour enfants 0-4 ans au Parc Desjardins

    • 2013 — Ajout de boîtes à fleurs et de bancs dans les Parc Benny et Des Érables

    • 2015 — La municipalité de Saint-Esprit touche un 4e fleuron aux Fleurons du Québec
    • 2018 —  Construction du centre administratif du MTFO (Luciole) 
    • 2019 — Lancement de la nouvelle image de la municipalité
  • Armoiries de Saint-Esprit
    Pointer

    La devise rappelant par analogie la force d'esprit du patron de la paroisse. Le Saint-Esprit invite les citoyens à être en bonne santé intellectuelle, morale et physique.


    Per Fidem ad Glorium
    Sain d'esprit et de corps


    Le vert symbolise l'agriculture, la croissance et l'espérance. L'orange doré représente le soleil, l'optimisme, la prospérité, la chaleur et la joie. 

    Description des symboles :

    • La tête d'animal : la production animale
    • Les grains d'orge : la production céréalière
    • La conjonction des deux : l'importance de la production agroalimentaire
    • La feuille d'érable : l'industrie du sirop d'érable
    • L'encrier, la plume flanquée d'une croix : la culture intellectuelle et religieuse : ces deux symboles conjugués sont à la base de notre patrimoine

    Symbolique d'ensemble

    L'écusson comporte en son sein une croix dominée par la colombe, symbole du Saint-Esprit indiquant nos origines religieuses. La fleur de lys souligne nos appartenances françaises; les feuilles d'érable qui ornent l'ensemble indiquent notre pays d'appartenance.

  • Album photos
    Pointer

    Façade de la manufacture de tabac

    Magasin Beaudoin

    L'école Dominique-Savio

    Une classe de 1953



    Saint-Esprit vue du clocher de l'église, 1934

    Attelage de chevaux devant l'église

    Le moulin Dufresne, 1910

    La rue Principale, 1945

    Paul Gauthier et Donald Léveillée font du beurre


    En finale, 18 juin 1972

    Groupe d'élèves, début 1900

    Photo aérienne du village, vers 1950

  • Histoire de l'église de Saint-Esprit
    Pointer

    Dès 1795, des colons ont défriché ce territoire qui sera érigé en paroisse en 1808.

    Le saviez-vous?


    1808 : Fondation de la paroisse;

    1808 : Début des registres paroissiaux.

    1932 : Construction de l'église telle qu'on la connaît aujourd'hui;

    1967 : Construction du presbytère.


    La petite histoire de la paroisse de Saint-Esprit

    ·         Dès 1795, des colons ont défriché ce territoire qui sera érigé en paroisse en 1808.Cette même année 1795, les colons construisent une petite église.

    ·         Le 24 juillet 1841, un ouragan endommage le toit de l'église.

    ·         En 1902, la deuxième église de Saint-Esprit est achevée. La première église était devenue trop petite pour la population qui ne cessait de s'accroître.

    ·         Le 9 mai 1931, un incendie détruisit complètement la magnifique église de Saint-Esprit, décrite comme le joyau du diocèse de Joliette.

    ·         À l'été 1933, une troisième église reçoit enfin les paroissiens de Saint-esprit.